AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Nous vous invitons à aller visiter le site d'Ana Lei : Voca-Zero

Partagez | .
 

 Nouvelles et autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ana Lei
Modératrice
avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 20

MessageSujet: Nouvelles et autres   Sam 14 Sep - 15:38

Je mettrai ici différents textes issus de mon travail scolaire  

Texte écrit dans le cadre d’un cours de français. Consigne : Invention d’un conte cruel à la manière de Maupassant (L’aveugle) et qui devra voir la fin tragique d’un personnage. Texte à faire avec une amorce obligatoire « La nuit sera blanche et noire » Gérard de Nerval.
 
 
La nuit sera blanche et noire
 
Elle ne l’avait jamais aimée, cette lumière qui les atteignait tous. Cette lueur qui brillait dans leurs yeux et les faisait paraître tellement semblables.
 
Minuit était née dans un petit village, un soir d’hiver. C’était ce jour-là qui avait décidé de son destin. Différente des autres enfants, elle avait les yeux d’un bleu profond et les cheveux aussi noirs que la nuit. Sa peau trop pâle était si fragile qu’on aurait dit de la porcelaine.
 
Depuis sa plus tendre enfance, elle restait à l’écart des autres et recherchait la solitude. Le jour de son dix-huitième hiver, elle avait préféré s’éloigner du village, de ces gens qui la voyaient comme un monstre.
 
La veille, ils étaient venus chez elle pour lui ordonner de partir. Ils ne voulaient plus de sa présence et disaient qu’elle attirait le mauvais œil. La jeune fille s’en était donc allée, ne regrettant rien.
 
Ne sachant pas quelle route prendre, Minuit poussa un soupir. Le hasard avait finalement décidé de son choix. Elle alla à gauche. Poursuivant son chemin, elle vit au loin des corbeaux. Elle avait toujours admiré ces oiseaux qui lui ressemblaient tant. Elle s’approcha, tendit la main et laissa le premier se poser sur elle. Son destin était scellé, la jeune fille n’avait plus rien à perdre.
 
Dans ce monde monochrome, Minuit s’éteignit doucement, ne pleurant pas cette lumière car elle ne voulait pas ressembler à ceux qu’elle avait connus.
 
Tandis que le jour se levait, il ne restait plus qu’une tache écarlate sur la neige immaculée, ainsi qu’une unique plume noire.

FIN


Grave au plus profond de mon âme, la douleur de vivre qui aura été la mienne jusqu’à la fin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukameg
Modératrice générale
avatar

Messages : 506
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 56
Localisation : Dans les bras de mon Capitaine

MessageSujet: Re: Nouvelles et autres   Sam 14 Sep - 15:46

  Je trouve cela bien écrit, j'espère que la note sera à la hauteur du travail accompli !


Ce que l'on a perdu une fois est perdu à jamais.
Telle est la règle, il n'y a aucune exception.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Lei
Modératrice
avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Nouvelles et autres   Sam 14 Sep - 16:42

 Justement, ce travail là ne sera pas noté mais je pense que pour l'évaluation je devrai en faire une autre


Grave au plus profond de mon âme, la douleur de vivre qui aura été la mienne jusqu’à la fin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyomin
Membre
avatar

Messages : 201
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 20
Localisation : Dans les bras de mon chéri

MessageSujet: Re: Nouvelles et autres   Jeu 19 Sep - 21:15

Tu as une énergie débordante j'adore bravo continu



www.quisontmesamis.com/quizz/f2167807
  Vous croyez me connaitre alors testez vous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.delencrealaplume.org/
SkyDark
Membre
avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 24/08/2013
Age : 20
Localisation : cherche

MessageSujet: Re: Nouvelles et autres   Ven 20 Sep - 15:33

c'est très inspiré !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Lei
Modératrice
avatar

Messages : 487
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Nouvelles et autres   Mer 6 Nov - 16:21

Merci beaucoup   Donc comme promis, en voici un nouveau, différent cette fois. C'est un exercice qui m'a été donnée par une personne qui aide les nouveaux écrivains en leur donnant des conseils.

Consigne : le logorallye avec 7 mots (vert - Afrique - devin - déchu - crabe - crue - géranium) a intégrer dans un texte d'environ 650 mots.

L'étoile
« L’homme est aveugle ». C’est ce qu’elle m’a dit le jour où je l’ai rencontrée. Cette remarque crue m’avait paru tellement insensée que je n’avais pas essayé de la comprendre.

J’étais alors âgé de dix-sept ans. J’étais né en Afrique et j’avais appris à appréhender ce qui m’entourait. Mais à ce moment-là, je ne savais pas.

Un jour, je m’en étais allé, souhaitant découvrir d’autres horizons. C’était seulement le rêve d’un enfant contemplant un ciel immense, se demandant si un beau jour, il pourrait attraper une étoile. J’avais fait mon choix.

C’est la nuit qui suivit que je l’ai rencontrée. Après m’être désaltéré à l’eau d’une rivière, j’avais levé la tête et elle était là. Les pieds dans l’onde, elle demeurait assise sur la rive en amont. Je m’étais approché pour pouvoir distinguer son visage, mais je n’en fus pas capable. Ses yeux étaient cachés par un ruban qui recouvrait la moitié de sa figure. Sans faire de bruit, je m’étais assis à ses côtés en la détaillant.

Elle ne semblait pas d’ici. Sa peau pâle était différente de la mienne. Elle paraissait si fragile. Enveloppée dans une fine étoffe aux plis innombrables, elle gardait la tête penchée au-dessus du cours d’eau comme si elle était capable de le voir.

Sur sa nuque, il y avait une sorte de marque. C’était un crabe. Comme une tache de naissance, il faisait ressortir sa peau blanche. Qui était-elle ? Et d’où venait-elle ?

En silence, j’observais les géraniums brodés sur le tissu qu’elle serrait contre elle. Avait-elle froid ? Ce n’était pas possible ! Dans mon pays, il faisait toujours chaud et aujourd’hui encore, le soleil brillait haut dans le ciel.

C’est là que je fis attention à ce qu’elle faisait. Elle… elle dessinait !

– Est-ce que c’est beau ?

Sa question fut si soudaine qu’elle me fit sursauter. Comment avait-elle pu savoir que j’étais là ?

– Oui…

Comment aurais-je pu dire le contraire ? Jamais je n’avais vu quelque chose comme ça ! Je savais que cette fille était différente, mais à ce point !

Ses dessins s’animaient, ils étaient comme créés par cette inconnue. Dans la rivière, nageaient des poissons qu’elle venait d’esquisser et des oiseaux s’envolaient à peine avait-elle fini de leur donner des ailes.

– Mais qui es-tu ?

Pourquoi avais-je posé cette question ? Tout cela était trop étrange pour être réel, mais j’avais beau essayer de me vider l’esprit, je n’y arrivais pas.

– Pourquoi les hommes veulent-ils toujours nommer les choses ? Pourquoi le papillon s’appelle ainsi, pourquoi…
– Je veux juste savoir !
– J’ai été envoyée ici pour créer. C’est d’ailleurs à cause d’un nom que j’ai été déchue, avait-elle laissé échapper.
– Comment ça ?
– Tu es l’un des rares à me voir. Tu as bu cette eau, n’est-ce pas ?
– Oui, mais je ne comprends pas, tu ne réponds pas à mes questions.
– Le premier que j’ai rencontré était le devin d’une tribu lointaine et il m’a demandé la même chose que toi.
– Et que lui as-tu répondu ?

Elle était vraiment étrange. Elle passait son temps à tourner autour du pot. Quand me donnerait-elle enfin des réponses concrètes ?

– Ferme les yeux. Ressens tout autour de toi. Écoute et respire. Un oiseau vient de s’envoler, imagine que tu es cet oiseau. Que vois-tu ?
– Rien, laissais-je échapper en un murmure.
– L’homme est aveugle…

Mon cœur se serra, qu’étais-je sensé voir ? En rouvrant les yeux, je soupirais.

– Je vais te montrer ce que personne n’a jamais vu.

Puis elle s’approcha de moi et dénoua le ruban qui cachait son visage. Lorsque le morceau de tissu tomba, je pus voir ses yeux. Bleus comme la plus profonde des mers aux reflets verts, je me perdis bien vite dans la contemplation de ce qui était, je crois, tout ce que je me souvenais maintenant d’avoir vu lorsque j’étais enfant dans l’immensité de ce ciel étoilé. J’en avais enfin attrapé une !

FIN


Grave au plus profond de mon âme, la douleur de vivre qui aura été la mienne jusqu’à la fin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukameg
Modératrice générale
avatar

Messages : 506
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 56
Localisation : Dans les bras de mon Capitaine

MessageSujet: Re: Nouvelles et autres   Mer 6 Nov - 16:44

Alors comme ça tu te lances dans le métier d'écrivain  Chouette, tu nous préparer le Prix Goncourt  Beau texte en tout cas !


Ce que l'on a perdu une fois est perdu à jamais.
Telle est la règle, il n'y a aucune exception.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yip
Membre
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 20
Localisation : là ou je dois être

MessageSujet: Yip   Mar 3 Déc - 22:41

Tu te débrouille super bien !!!! si moi j'arriverais à faire seulement un texte avec ce genre de consigne c'est champagne !!!!! malheureusement c'est impossible .... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelles et autres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelles et autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Suzanne MYRE (Canada/Québec)
» Nouvelles et autres textes courts
» Prosper Mérimée : Colomba, Carmen et autres nouvelles
» [Bradbury, Ray] Meurtre en douceur et autres nouvelles
» [Proust, Marcel] La fin de la jalousie et autres nouvelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre à la plume :: Histoires et écrits divers :: Textes courts et petites phrases-